Le Mouvement G12

L'AMOUR DE LA VÉRITÉ

www.amourdelaverite.com

LE MOUVEMENT G12

D'églises de cellules

Article de Parole de Vie

 

 

Ces trois ou quatre dernières années ont vu une croissance fulgurante du Mouvement G12 d'églises de cellules, ou "Gouvernement des cellules de 12". Il est important d'analyser la nature, les objectifs et la structure de ce Mouvement, à la lumière de la Parole de Dieu, et d'en tirer les conclusions qui s'imposent.

Présentation générale du Mouvement G12.

Le Mouvement G12 a été lancé par le Pasteur César Castellanos, de Bogota, en Colombie. Il a senti que les méthodes traditionnelles pour "faire grandir" une église ne marchaient pas. Après avoir cherché la direction du Seigneur, il a prétendu que Dieu lui avait parlé, pour lui dire : "De quel genre d'église veux-tu être pasteur ?" Puis Dieu lui aurait montré le sable de la mer, en lui disant : "Je te donnerai cela, et beaucoup plus, si tu demeures dans ma volonté parfaite" (cité par Colin Dye, "apôtre" de la London City Church, lancée par le Kensington Temple à Londres).

Le Pasteur Castellanos s'est rendu en 1986 en Corée et a adopté les principes de l'église de cellules, selon l'enseignement du Pasteur Yonggi Cho. Son église s'est ensuite rapidement développée. Par la suite, le Pasteur Castellanos aurait reçu du Seigneur la "vision du gouvernement des 12", selon le modèle de Jésus, qui avait réuni autour de Lui 12 disciples pour les former. En 1999, le nombre des cellules avait atteint 20.000, pour en compter 28.000 aujourd'hui.

Le Pasteur Castellanos a ensuite organisé tout un système hiérarchisé de cellules de 12 personnes. Il affirme que ce modèle est le plus efficace pour obéir à la grande commission de Jésus, qui est de "faire de toutes les nations des disciples". Pour lui, le nombre 12 symbolise le gouvernement. Il s'agit donc de former 12 disciples, qui, à leur tour, deviendront des "leaders" capables de former chacun 12 autres disciples, et ainsi de suite.

Cette croissance numérique doit aussi s'accompagner d'une croissance individuelle de chaque disciple, qui, dans les objectifs du Mouvement, doit être rendu semblable à Jésus, et produire les mêmes miracles et prodiges surnaturels que le Maître.

Castellanos prétend que l'Eglise primitive était organisée selon le même modèle, en petites cellules de maisons.

Pour le Pasteur Castellanos, ces cellules doivent être conduites à pratiquer toutes les activités d'une église normale :

  1. L'adoration.
  2. La nourriture (l'enseignement de la Parole de Dieu).
  3. La communion fraternelle.
  4. L'évangélisation.

Pour permettre le plein succès du fonctionnement des cellules, le Pasteur Castellanos a défini les "quatre étapes de l'Echelle du Succès" : gagner, consolider, faire des disciples, envoyer.

Gagner :  Les nouveaux convertis sont ajoutés à l'église par une évangélisation s'appuyant sur des contacts personnels parmi les amis ou la famille. Les nouveaux convertis sont immédiatement pris en charge et "consolidés".

Consolider :  Tout au long de cette "consolidation", le leader de la cellule se charge de veiller à ce que tout nouveau converti soit personnellement suivi et encadré. Des études bibliques individualisées sont programmées, à l'aide de tout un matériel de base préalablement préparé. Ces études se terminent par un "week-end de rencontre", où le nouveau converti doit faire une "expérience personnelle profonde de Jésus". Le but est de "rencontrer Dieu", comme Abraham, Moïse, Josué, Esaïe ou Paul ont pu Le rencontrer ! Pendant ce week-end, on aborde des thèmes comme ceux de l'assurance du salut, de la guérison intérieure, de la délivrance, notamment de la manière de briser les malédictions, du baptême d'eau, du baptême du Saint-Esprit, et de la vision de l'église de G12.

Faire des disciples :  A la fin de cette étape de consolidation, chaque nouveau converti doit à présent devenir le leader d'une nouvelle cellule de 12. Il entre donc à "l'Ecole des Leaders", qui consiste à suivre une soirée de formation par semaine pendant 9 mois. Les sujets comprennent la doctrine chrétienne de base, le développement personnel, et le développement des compétences nécessaires pour conduire une cellule. Dans le même temps, chaque membre de l'Ecole des Leaders ouvre sa propre cellule, en continuant à recevoir le soutien de sa cellule originelle. A la fin de ce processus, les 12 seront devenus 144.

Envoyer :  L'étape suivante consiste à envoyer à leur tour les membres de toutes ces nouvelles cellules, pour qu'ils forment à nouveau leurs propres équipes, grâce aux enseignements et aux matériels pédagogiques qu'ils ont reçus.

Chaque leader peut ensuite continuer à implanter d'autres cellules nouvelles. A Bogota, quand un leader est parvenu à implanter 250 cellules, il peut devenir un membre du personnel à temps partiel dans l'organisation centrale de l'église mère. Il est engagé à plein temps quand il a formé 500 cellules, ce qui signifie qu'il est le leader de près de 6.000 personnes ! D'autres leaders sont appelés à aller implanter des églises de cellules dans d'autres régions du pays, ou à l'étranger.

Un autre aspect important de la "vision des G12" est la constitution de "groupes homogènes". Cela signifie que les cellules sont organisées selon des réseaux différents. Il y a des cellules d'hommes, des cellules de femmes, des cellules de couples, de jeunes et d'enfants. Le pasteur Castellanos est persuadé que des cellules homogènes permettent à ses membres de mieux grandir, parce qu'ils se retrouvent avec des gens qui ont les mêmes opinions, les mêmes besoins et les mêmes intérêts qu'eux. Ce n'est que lors de certaines grandes célébrations et des cultes collectifs que tout le monde peut se réunir.

Ce principe de cellules homogènes est l'une des idées maîtresses du Mouvement des G12. Ces cellules se réunissent régulièrement pour accomplir toutes les fonctions d'une église miniature : évangéliser, prier, célébrer et partager la vision.

Cette vision des G12 implique l'établissement d'objectifs nettement définis, qui répondent aux deux questions suivantes : "Que faire?" et "Quand ?". Des objectifs très clairs et ciblés dans le temps sont donc définis par les leaders, afin que chacun puisse savoir exactement où il va. Bien entendu, le Mouvement insiste sur le fait que ces objectifs doivent être "inspirés par Dieu", et entrer dans Sa volonté parfaite.

Lorsqu'une église traditionnelle adopte la vision des G12, elle doit passer par une période de transition pour devenir une "église de cellules". Cette période prend environ deux ans. Par la suite, entre les premiers groupes de 12 et leur nouvelle multiplication par douze, il faut encore compter en moyenne trois ans. Une église traditionnelle peut ainsi être multipliée par 12 en l'espace de 5 ans, puis s'engager ensuite dans une croissance exponentielle.

Lors de l'été 2000, Colin Dye, Pasteur du Kensington Temple à Londres, et ardent défenseur de la "bénédiction de Toronto", s'est rendu à Bogota. Il a été "saisi par cette vision", et est revenu l'implanter à Londres. Il a organisé les différentes églises dépendant du Kensington Temple en "églises de cellules". Les 400 premières cellules sont passées à 900 à la fin de la première année. Colin Dye défend donc à présent cette vision, comme moyen principal permettant la croissance de l'Eglise et la formation des disciples. Il est persuadé que cette vision est la seule qui corresponde au plan divin, et qu'elle permettra de retrouver l'organisation et le fonctionnement authentiques de l'Eglise du Nouveau Testament.

Sur un plan international, le Mouvement des G12 s'est également organisé, avec Conférences Internationales régulières et essaimage dans tous les pays. Le Mouvement commence à se développer en France.

Nos commentaires.

Cette vision présente des aspects très séduisants et alléchants, et, à première vue, semble confirmée à la fois par la Parole de Dieu et par sa réussite concrète phénoménale. Toutefois, un examen plus attentif, à la lumière de la Parole de Dieu, nous conduit à la conclusion contraire. Nous sommes mêmes persuadés que ce Mouvement, qui représente un changement fondamental dans la manière de "penser" l'Eglise, prépare activement l'Eglise de l'Antichrist.

Il est certain que l'organisation traditionnelle des églises, avec un grand bâtiment servant de lieu de réunion et de culte, un pasteur unique qui dirige, et qui dispense ses sermons du haut de l'estrade, ne correspond pas du tout au modèle divin de l'organisation de l'Eglise, tel que nous le montre la Parole de Dieu. Il existe donc actuellement, dans le Corps de Christ, un réel besoin de sortir d'un modèle dictatorial de direction de l'Eglise, pour que chaque Chrétien puisse s'impliquer, exprimer les dons qu'il a reçus de Dieu, et exercer un ministère personnel.

A première vue, le Mouvement des G12 semble répondre à ce besoin, et offrir un cadre idéal pour l'épanouissement de chacun au sein de petits groupes.

Mais il n'est pas nécessaire de faire une étude très approfondie des objectifs et de l'organisation de ce Mouvement pour voir qu'il est tout entier fondé et conçu pour permettre le CONTROLE ETROIT de ses membres, au sein d'un système complètement centralisé et hiérarchisé , où la liberté de chacun s'exerce dans des limites très étroites, et l'action souveraine du Saint-Esprit réduite à néant.

Le Mouvement des G12 s'appuie sur des arguments bibliques sortis de leur contexte :

Il recherche une unité visible de tout le Corps de Christ, au sein d'une structure complètement standardisée et gouvernée par des règles bien définies.  L'unité biblique de l'Eglise est une unité de l'Esprit et de la foi, fondée sur la Vérité.

Il assure une formation académique et intellectuelle des membres des cellules, formation destinée à développer leurs compétences humaines personnelles pour faire d'eux des "leaders".  Il est clair que de nombreux membres de cellules n'ont pas ces qualités de leaders, et ne pourront les exercer que dans le cadre d'un système étroitement contrôlé et organisé.  Ce système applique massivement la fausse doctrine de la "couverture spirituelle" (voir l'article A53 que nous avons déjà publié à ce sujet).  On donne aux membres des cellules l'impression trompeuse que l'on recherche leur épanouissement et leur participation active. Mais, en fait, ils restent étroitement encadrés par leurs leaders, et leur mission est simple : faire entrer le maximum de monde dans le système des G12.  Il est certain qu'en stimulant et en canalisant ainsi les ressources potentielles de tous les membres d'un groupe, on obtiendra bien plus de résultats que par l'action d'un pasteur unique secondé de quelques anciens.

Il a détourné à son profit l'enseignement biblique concernant les groupes de maisons. Il est vrai que les petits groupes sont ceux qui répondent le mieux aux attentes et aux besoins de leurs membres.  C'est pour cela que l'Eglise primitive était une Eglise de localité, répartie en assemblées de maisons.  Mais, dans le G12, Satan a réussi à détourner à son profit ces attentes et ces besoins, pour donner l'illusion de les satisfaire au sein d'un système qui n'a plus rien de biblique.  Le modèle biblique est fondé sur des petits groupes informels, sans aucune relation hiérarchique les uns avec les autres, libérés des contraintes imposées par les dénominations traditionnelles, au sein desquels les Chrétiens peuvent croître d'une manière harmonieuse, en s'appuyant sur les quatre fondements indiqués par Actes 2 :42 :  l'enseignement de la Parole donné par les anciens, la communion fraternelle, la fraction du pain, et les prières. Il y a un abîme entre ces groupes informels et libres, directement conduits par le Saint-Esprit, et le réseau organisé, contrôlé et hiérarchisé des G12 !

Même si le Mouvement des G12 affiche une volonté de "transformer les disciples à l'image de Christ", le seul moyen permettant cette transformation est absent de ses programmes, c'est-à-dire la "prédication de la Croix ", qui doit permettre un apprentissage authentique de la marche par l'esprit. On préfère rester au niveau de la "guérison intérieure" et de la "délivrance", alors que ces méthodes ont déjà largement prouvé leur impuissance à crucifier la chair !

La recherche de "groupes homogènes" répond à des considérations charnelles. Elle est en contradiction complète avec les principes de la Bible. Le Nouveau Testament nous montre toujours des groupes de Chrétiens composés de personnes de tout âge et de tout milieu social. Le G12 utilise pour conduire ces groupes les principes des Sciences Sociales et de la Psychologie , et non la puissance transformatrice de l'Esprit Saint. Amway et Tupperware ont depuis longtemps découvert la puissance des réseaux hiérarchisés de groupes homogènes !

Le Mouvement interprète mal la "grande commission" de Jésus, qui est de faire "de toutes les nations des disciples". Ce que voulait faire le Seigneur, c'est annoncer la Bonne Nouvelle à toute la création, et former ensuite tous ceux qui auront répondu librement à Son appel, pour qu'ils deviennent des disciples et soient conduits à la perfection par des anciens qui savent eux-mêmes ce que ce terme signifie. Il s'agit en revanche pour le G12 de "gagner toute la terre à Christ avant le retour du Seigneur". Or cette éventualité ne se produira pas, comme nous le montrent les prophéties de la Bible concernant la fin des temps : l'amour du plus grand nombre se refroidira, l'iniquité augmentera, la foi diminuera, la séduction et l'apostasie seront généralisées. Ce sombre tableau ne doit pourtant pas empêcher l'Eglise de témoigner et d'avertir, bien au contraire. Nous savons que Dieu seul connaît les curs, et que c'est Lui qui fait croître la semence.

Le Mouvement des G12 est fortement influencé par la "doctrine de l'autorité du Chrétien", qui est aussi la doctrine de la "domination" du Chrétien sur toute la création. Selon cette doctrine pervertie, le peuple de Dieu doit restaurer, avant la venue de Jésus, son autorité sur toute la terre, dans tous les domaines de la société et sur toutes les créatures.

Le Mouvement des G12 est donc en train de conditionner tous ses adeptes à la fausse idée d'un "grand réveil mondial" dirigé par une "collectivité de nouveaux apôtres et prophètes", qui ne sont, en fait, que des ouvriers d'iniquité. Cette fausse idée aboutit à favoriser le concept de "croissance numérique de l'Eglise", donc d'adopter des moyens qui permettent d'assurer le mieux cette croissance.

Cette recherche par le G12 d'une unité visible, au sein d'un système organisé et hiérarchisé permettant le contrôle absolu de ce Mouvement, et dont l'objectif affiché est de "gagner toute la terre à Christ", correspond exactement aux caractéristiques de l'Eglise du Nouvel Age, qui sera celle de l'Antichrist. Ne nous laissons donc pas tromper par le fait que ce Mouvement "annonce Christ" et "gagne des âmes" ! Il est très important que l'Eglise corresponde réellement au modèle biblique !

Nous croyons fermement que le Seigneur est en train de faire sortir Ses enfants des systèmes ecclésiastiques traditionnels qui les maintenaient dans un lourd carcan religieux. Le Seigneur veut qu'ils s'épanouissent dans la liberté de Son Esprit, dans l'amour et la connaissance spirituelle de Sa Parole, au sein de petits groupes conduits par des anciens réellement appelés par Dieu. Satan le sait, mais il tente de pervertir ce mouvement de l'Esprit, en créant sa propre contrefaçon. Son objectif est toujours le même, et la Bible nous le décrit clairement : préparer la manifestation de l'Homme du Péché, le fils de la perdition, l'Antichrist, dans lequel le Malin cherchera à se faire adorer comme Dieu.

Par ailleurs, il faut souligner que le G12 est étroitement associé aux "réveils" de Toronto et de Pensacola. Ce sont les hommes issus de ces "réveils" qui assurent la direction et la promotion de ce Mouvement. Ces dirigeants ont rapidement senti le danger que représentait pour eux le développement de petits groupes de maison informels et libres, dirigés par le Saint-Esprit. Ils ont donc tout fait pour détourner ce mouvement divin à leur profit, en créant leurs propres réseaux de groupes de maisons ou de cellules, mais intégrées dans un système étroitement contrôlé par eux. Ils avaient déjà reçu "l'esprit de réveil", mais il leur manquait une structure pour canaliser cet esprit. Ils l'ont trouvée dans ce Mouvement d'églises de cellules.

Il n'est donc pas question que les cellules du G12 exercent leur activité d'une manière indépendante et informelle ! Le G12 insiste beaucoup sur les thèmes de leadership, de contrôle, et de soumission à l'autorité des leaders. Les méthodes développées par ce Mouvement ne sont qu'une adaptation à la vie de l'Eglise des méthodes modernes de planification stratégique et de gestion des entreprises performantes ! Sous prétexte de conduire des pécheurs à la repentance, on leur vend un nouveau produit, présenté comme répondant idéalement à leurs besoins !

Les véritables brebis du Seigneur, qui ont pu se laisser séduire par les offres alléchantes de ce Mouvement, ne tarderont pas à être amèrement déçues. Elles ne pourront manquer de se sentir trahies une nouvelle fois. Ce n'est certes pas dans un tel cadre qu'elles apprendront à marcher par l'esprit. Elles resteront avec leurs problèmes de fond, et comprendront qu'il leur faut se détacher de ce système mensonger.

Ceux qui ne font pas partie des brebis du Seigneur resteront séduits par la réussite apparente et les résultats phénoménaux de ce Mouvement. Ils adopteront avidement la "vision", et se lanceront sans réfléchir dans un Mouvement qui les conduira sûrement dans les bras de l'Antichrist.

Le Mouvement des églises de cellules, sous la forme du G12 propre au Pasteur Castellanos, ou sous la forme du Mouvement Lighthouse ou des églises de maisons dépendant de Peter Wagner (voir nos articles A48 et A49) préparent donc un désastre spirituel de première grandeur, dont il est de notre devoir de mettre l'Eglise en garde de la manière la plus solennelle.